Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salle 16 - Gildas Tromeur
  • Salle 16 - Gildas Tromeur
  • : Blog historique de la salle 16
  • Contact

Blog de la salle 16

 

Le blog de la salle 16

 

Rechercher Une Classe, Un Élève, Une Leçon...

RECHERCHE

Pour retrouver un(e) élève, une classe ou une leçon, utiliser le moteur de recherche interne ci-dessus.

(Attention à l'orthographe !)

Archives

23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 18:54

 

( Mode d'emploi )

  Mesdames et Messieurs, un jour je suis allé au camping avec trois amis : Pierre, Paul et Jacques. Le soir arrivé, Paul, tout feu, tout flamme, me dit : « Va chercher du bois pour le feu. » Je lui ai répondu « non », parce que je ne pétais pas le feu et qu’on avait le temps : il n’y avait pas le feu ! Il a râlé et il m’a dit : « Ben dis donc, t’as pas le feu aux fesses, toi ! » Je lui ai dit : « Bon, d’accord, j’y vais ».

Je lui ai ramené un tas de bois mouillé que j’ai trouvé à vingt mètres du campement. Il n’y a vu que du feu. Vingt minutes plus tard, il essaye d’allumer le feu et me dit : « Ton bois est mouillé : il ne donne que de la fumée ! » Je lui réponds, moqueur : « Il n’y a pas de fumée sans feu ! » Il s’est enflammé et m’a dit dans un feu d’artifice d’insultes : « Tu n’es qu’un pitre ! Ton bois est mouillé, abruti ! » Je lui dis : « Mais non, il n’était pas mouillé ! J’en mettrais ma main au feu ! » Lui, il est devenu menaçant : « Là, tu joues avec le feu, mon ami ! »  J’ai eu chaud ! […]  

F.

Mesdames et Messieurs, l’autre jour j’étais dans la rue, quand j’ai croisé un verrier.

Alors je lui dis : « Vous  avez une verrière ? »

 Il me dit : « Oui, à côté d’un espace vert. Mais arrêtez de me tirer les vers du nez, et achetez-moi du verre au lieu de m’embêter, espèce de chabert ! » Comme il gigotait, je lui dis « Vous, vous avez les vers au derrière ! Ou alors vous avez un verre dans le nez ! »  Il me dit : « Non, ça me démange : c’est de la laine de verre. » Et c’est là que je reconnus Albert, grâce au sévère pull-over en vair vert clair que je lui avais offert. J’étais vert ! « Et toi, qu’il me dit, t’as drôlement maigri ! Regarde-toi : on dirait que t’as le ver solitaire ! »

Là-dessus je l’ai quitté pour aller me mettre au vert. Je lui ai dit : « Au revoir Albert ! Et ne force quand même pas trop sur les verres ! »

C. 
 

Mesdames et Messieurs, je reviens de la montagne.

C’était haut. Tout en hauteur !

J’ai voulu faire de l’escalade, mais quand j’ai vu la montée, je suis tombé de haut ! En plus, à l’époque, j’étais haut comme trois pommes ! Je suis monté sur une première pierre, et j’ai continué, de bas en haut.

De mon haut j’ai regardé le paysage : j’en avais l’eau à la bouche, mais j’étais tout en eau !

Là-dessus, un flic est arrivé, il me dit : « Haut les mains ! C’est une propriété privée, ici ! » Il était d’une hauteur…  « Vous êtes l’auteur d’un délit ! » Il me regardait de haut ! Sur ce, il me jette bas : je suis tombé de tout mon haut.

T.
  Mesdames et Messieurs, un jour, Greg, un ami versaillais et plutôt versatile, m’a invité à prendre un verre avant d’aller visiter un espace vert. Nous avons donc cherché un café ouvert. Greg a commandé un vert de rouge et je voulais prendre un verre de blanc, mais le garçon nous a répondu qu’il n’y avait que des verres blancs, des vers libres ou des alexandrins ! « Vous êtes au café des poètes », qu’il nous dit. Alors on a commandé deux verres blancs.

Greg a bu son verre d’un trait. Tout d’un coup je l’ai vu passer aux verts : vert anis, vert émeraude, et enfin vert Véronèse. Et comme il commençait à se tortiller comme un ver, je lui demande :

- T’as les vers au derrière ?

Il me dit : « Non, je crois que j’ai un p’tit verre dans l’nez ! »

J’lui dis : « Montre-moi : je vais essayer de t’enlever le verre du nez ! » Alors il m’dit : « Mais non, je suis saoul ! Et maintenant, peux-tu me laisser seul avec mon verre et mes soucis ? J’ai le verre solitaire. » Alors j’lui dis : « Au lieu de te noyer dans un verre d’eau, tu ferais mieux de te mettre au vert ! » Sur ces mots, j’ai quitté le café des poètes, vert de rage et rouge de colère !

   M.

 C'est la fin !

   Mesdames et Messieurs, j'étais perdu dans la forêt, j'avais très faim et je me disais que c'était la fin des haricots ! La faim m'a emmené au fin fond de la forêt. J'ai vu une maison, la faim m'a demandé d'y entrer. La dame qui habitait là m'a demandé : "Vous avez faim ?" Je lui ai répondu "oui" avant de m'évanouir sous son visage fin. J'avais l'air fin !

   Elle m'a posé une serviette sur la tête. la lingerie était fine et douce. Quand je n'ai plus eu faim, elle m'a aidé à retrouver mon chemin. Quand je suis rentré chez moi, on m'a dit : "Ah ! enfin ! On a bien cru que cétait la fin !"

C.

    Mesdames et Messieurs, laissez-moi vous raconter une journée formidable ! C’était plus fort que moi, je voulais être fort comme un Turc ! Pour cela, j’ai utilisé la manière forte. Dans une forme olympique, je suis allé tous les jours à la « forteresse de la force » : un gymnase au nom de « Fortiche Muscu » !

   J’ai très vite compris que ce n’était pas mon fort. Être en forme, puissant, robuste, résistant, énergique, vigoureux, athlétique, musclé, herculéen et costaud, c’était trop fatigant pour moi. C’est quand même un peu fort, ça ! Malgré ma forte tête, j’allais devoir me renforcer autrement.

   C’est pourquoi j’ai fait construire des fortifications autour de ma maison, et au milieu de ce fort j’ai fait forer une piscine, pour pouvoir enfin bénéficier d’un repos bien mérité. Et je savais, en mon for intérieur, que ce repos dans ma forteresse valait mieux que le renforcement musculaire imposé de force au gymnase !

   É.
   

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Manvussat - dans Cours
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

  • 6e Ivoire 12-13
    Grégoire Bayart ~ Florent Branly ~ Maëva Brasse ~ Camille Delrocq ~ Thomas Deroy ~ Giovanni Fouque ~ Juliette Fourcroy ~ Célia Gavois ~ Laura Hele ~ Héléna Janquin ~ Tessy Kupka ~ Louis Largillet ~ Matthieu Leblanc ~ Éléa Lefebvre ~ Lucas Legrand ~ Adeline...
  • 5e Ivoire 12-13
    Léa Brasselet ~ Steven Brasy ~ Emma Carton ~ Chloé Charles ~ Florian Cornil ~ Dorine Courdent ~ Manon Delmarre ~ Stanislas Hedel ~ Manuela Hilst ~ Lucas Lamirand ~ Élise Lavie ~ Élisa Lavoye ~ Céline Lefebvre ~ Coline Lemaître ~ Ludovic Lescieux ~ Marie...
  • 5e carmin 12-13
    Maxime Bosq ~ Romain Capon ~ Manon Coronado ~ Cassandra Croigny ~ Émilie Da Silva Soares ~ Antoine Dehecq ~ Natacha Delval ~ Nina Dupas ~ Chloé Fournier ~ Agathe Franque ~ Valentin Geeraert ~ Cyril Hecquet ~ Clément Henquez ~ Alexandre Journée ~ Juliette...
  • 3e Verte 12-13
    Océane Agneray ~ Anthony Beaurin ~ Théo Bosq ~ Margaux Chevalier ~ Jules Corbeau ~ Sacha Dewattine ~ Alexandre Dewite ~ Gaëlle Dewite ~ Charlotte Dubois ~ Ciryl Ducarton ~ Caroline Everard ~ Théo Fever ~ Dylan Fournier ~ Pierre Geeraert ~ Élisa Guilbert...
  • 3e Blanche 12-13
    Axel Baron ~ Emma Boulogne ~ Florian Clérentin ~ Allan Decoster ~ Romain Delille ~ Sarah Dulongcourty ~ Sullivan Everaer ~ Maxence Fasquel ~ Angèle Favier ~ Marine Lambert ~ Valentine Lannoye ~ Mathilde Lenglart ~ Valentin Manidren ~ Océane Muylaert ~...
  • ~ Brevet 2012 ~
    QUESTIONS sur le texte I. « Il était une fois... » 1. À quel genre appartient ce récit ? Justifiez votre réponse en donnant au moins trois indices. C’est un conte. Trois indices parmi ceux-ci : - « Il était une fois » (l’histoire est rejetée dans un passé...
  • ~ La 5e Blanche 11-12 en salle 16 ~

Avis aux potaches

Merci de signaler des erreurs (?) dans la catégorie 'Classes'.

Et, bien sûr, je suis preneur si vous avez une des photos de classes qui manquent ici !

~

prof.fr@wanadoo.fr

Catégories