Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salle 16
  • Salle 16
  • : Blog historique de la salle 16
  • Contact

Blog de la salle 16

 

Le blog de la salle 16

 

Rechercher Une Classe, Un Élève, Une Leçon...

RECHERCHE

Pour retrouver un(e) élève, une classe ou une leçon, utiliser le moteur de recherche interne ci-dessus.

(Attention à l'orthographe !)

Archives

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 17:46

I.  UNE  SCÈNE  DÉCISIVE

 

1. Relevez précisément dans le début du texte les éléments qui indiquent où et quand se déroule la scène. (1 point)

Où : « à part », « dans un coin de la cour.

Quand : « une après-midi », « à la récréation de quatre heures ».

 

2. Lignes 32 – 33 : « Je me souviens encore du mystérieux effet que me produisit cette menace. »

a) Identifiez le temps de chacun des verbes. (0,5 point)

- « souviens » : présent.

- « produisit » : passé simple.

b) Donnez-en la valeur. (1point)

- Présent d’énonciation.

- Temps des actions du récit.

c) À quelle époque de la vie du narrateur renvoient-ils ? (1 point)

- Présent : l’âge adulte du personnage-narrateur, quand il se souvient ou écrit.

- P.S. : l’enfance du personnage-narrateur, quand il est à l’école avec le grand Michu.

 

3. Lignes 18 – 19 : « Il m’initia d’un ton un peu rude, comme un conscrit dans l’énergie duquel on a une médiocre confiance. »

a) Dans le contexte de la phrase, expliquez le sens du verbe « initier ». (0,5 point)

Initier : mettre au courant de choses plus ou moins secrètes, apprendre, enseigner, instruire, introduire…

b) Quelle figure de style est employée dans cette phrase ? (0,5 point)

La comparaison.

c) Expliquez le rapport qu’elle établit entre les deux personnages. (0,5 point)

Le grand Michu domine le personnage narrateur, qui n’est pas encore "dans le coup" : il n’est pas encore bien connu, il est débutant (« conscrit ») dans les relations de ce grand Michu, et celui-ci se méfie donc encore un peu de lui (« une médiocre confiance »). (Il n’était pas nécessaire de citer le texte.)

 

II.  LE  GRAND  MICHU  ET  LE  NARRATEUR

 

1. Dans l’ensemble du texte, relevez quatre mots ou expressions qui permettent de dresser un portrait physique de Michu. (1 point)

« Air grave », « grand », « gaillard », « poings énormes », « yeux gris », « voix grasse », « dignité d’homme mûr », « je ne te battrai pas » (ce qui sous-entend qu’il aurait pu le faire).

 

2. Lignes 2 à 5 : « Il avait un air grave qui me frappa d’une certaine crainte ; car le grand Michu était un gaillard, aux points énormes, que, pour rien au monde, je n’aurais voulu avoir pour ennemi. »

Relevez les deux propositions subordonnées. Précisez leur classe grammaticale. (1,5 point)

- « Qui me frappa d’une certaine crainte. »

- « Que, pour rien au monde, je n’aurais voulu avoir pour ennemi. »

Ce sont des propositions subordonnées relatives.

 

3. D’après vos réponses aux questions 1 et 2, précisez le sentiment que Michu inspire au narrateur. (0,5 point)

Michu lui inspire une certaine crainte ; de la peur.

 

4. Quel autre effet Michu produit-il sur le narrateur ? Relevez, dans la suite du texte, deux mots ou expressions qui justifient votre réponse. (1,5 point)

Michu lui inspire aussi une admiration, une attirance, du respect, une fascination. En effet, on peut lire : « flatté d’être de quelque chose avec le grand Michu », « une sensation délicieuse », « les joies cuisantes de mon nouveau rôle de complice », « en admiration », « le frémissement d’aise, l’air d’extase enthousiaste ».

(On voit bien que l’admiration est mêlée de crainte dans l’oxymore « joies cuisantes ».)

 

5. Lignes 32 – 33 : « Je me souviens encore du singulier effet que me produisit cette menace. Elle me donna un courage énorme. »

a) Donnez le sens de « singulier » dans le contexte de la phrase. (0,5 point)

Singulier : bizarre, étrange, extraordinaire, inattendu, original, étonnant…

b) En quoi cet adjectif est-il approprié pour évoquer la réaction du narrateur ? (0,5 point)

L’adjectif « singulier » est approprié parce que l’effet obtenu (le courage) est inattendu : il contraste avec ce qui l’a provoqué (la menace). On peut dire aussi qu’il est si surprenant que le narrateur s’en souvient encore.

 

III.  UN  SUJET  BIEN  MYSTÉRIEUX

 

1. Ligne 7 : « Veux-tu en être ? »

a) Quelle est la classe grammaticale de « en » ? (0,5 point)

Pronom (adverbial) ou adverbe (pronominal).

b) Que représente ce mot ?

Son référent est « le complot » (ligne 10). (On peut répondre aussi : la révolte, le plan, le projet, etc.)

 

2. Dans l’ensemble du texte, citez quatre indices qui soulignent le caractère mystérieux du projet de Michu. (1 point)

« Me prit à part, dans un coin », « veux-tu en être ? », « les confidences », « jamais peut-être éprouvées depuis », « un secret », « à voix basse ». Autre indice possible : l’emploi du style narrativisé pour rapporter les paroles (« Michu parlait », ligne 17), qui crée une ellipse dans le récit, entretenant le suspense, le mystère.

 

3. Lignes 33 à 35 : « "Bast ! me disais-je, ils peuvent bien me donner deux mille vers ; du diable si je trahis Michu !" »

a) Comment les paroles sont-elles rapportées ? (0,5 point)

Elles sont rapportées au style direct. (Soit dit entre nous, ce ne sont pas des paroles, mais des pensées.)

b) Que révèlent-elles sur l’état d’esprit du narrateur ? (0,5 point)

Le personnage narrateur est enthousiaste, heureux et excité de faire partie de la bande de Michu, d’être son complice ; il veut donc lui montrer qu’il a eu raison de lui faire confiance.

 

4. D’après l’ensemble des questions et votre lecture du texte, dites en quoi cet épisode a été déterminant dans la vie du narrateur.

Cet épisode a dû marquer le narrateur parce qu’il l’a changé : il est sans doute passé à cette occasion d’un garçon discret, docile, effacé, pusillanime, à un garçon plus audacieux, courageux, entreprenant, et aussi plus connu et reconnu, populaire.

 

RÉÉCRITURE

Lignes 17 à 22 : Vous réécrirez ce paragraphe en mettant les verbes au présent de l’indicatif, et en remplaçant « le grand Michu » par « les deux garçons ».

Aussi, pendant que les deux garçons parlent, suis-je en admiration devant eux. Ils m’initient d’un ton un peu rude, comme un conscrit dans l’énergie duquel on a une médiocre confiance. Cependant, le frémissement d’aise, l’air d’extase enthousiaste que je dois avoir en les écoutant finissent par leur donner une meilleure opinion de moi.

 

DICTÉE

    Ce jour-là ils traînaient le long des chemins et leurs pas semblaient alourdis de toute la mélancolie du temps, de la saison et du paysage.

    Quelques-uns cependant, les grands, étaient déjà dans la cour de l’école et discutaient avec animation. Le père Simon, le maître, la calotte en arrière et ses lunettes sur le front, dominant les yeux, était installé devant la porte qui donnait sur la rue. Il surveillait l’entrée, gourmandait les traînards, et, au fur et à mesure de leur arrivée, les petits garçons, soulevant leur casquette, passaient devant lui, traversaient le couloir et se répandaient dans la cour.

Louis PERGAUD, La Guerre des boutons

 

Dès le premier paragraphe, « leurs » indique que « ils » est au pluriel !

 

RÉDACTION

La révolte a lieu. Le narrateur est puni. Il écrit à sa mère pour raconter les faits et justifier sa participation au complot.

Rédigez cette lettre, qui comportera une partie narrative et développera les arguments avancés par le narrateur pour expliquer son adhésion au projet de Michu.

Lettre. Dans la lettre, « je » est donc le personnage narrateur : il faut se mettre "dans sa peau". Et « tu » désigne sa mère. Le narrateur n’a pas de nom dans le texte : on peut lui en inventer un (lors de la signature).

Récit. Dans la partie narrative de la lettre, c’est le passé composé qui convient le mieux. Comme le texte fait l’ellipse du détail du projet de révolte, et s’arrête avant qu’elle ait lieu, c’est le moment de l’inventer, sans contredire ni répéter le texte (chahut ? vandalisme ? attaque du personnel ? refus de manger ? gâchis de la nourriture ?…) On pourra aussi évoquer la punition.

Argumentation. Dans la partie argumentative (qui vient logiquement après le rappel des faits dans le récit), il faut trouver environ trois arguments (« en effet », « de plus », « enfin »…) défendant, justifiant la révolte de Michu : trois raisons de se révolter : discipline trop stricte ? injustices ? manque de liberté ? nourriture immangeable ? Un argument peut être une raison de se révolter, ou aussi une raison d’être l’ami de Michu…

Portrait d'Émile Zola par Manet. On reconnaît, en haut, à droite, la reproduction de L'Olympia, exposé en salle 16 près de la porte (à propos de la nouvelle de Fred Kassak : Iceberg).

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Manvussat - dans Cours
commenter cet article

commentaires

prof.fr 26/06/2008 19:17

Ben je te souhaite le même succès dans les autres épreuves ! Bonne continuation Mehdi !

Mehdi (--> 3e4) 26/06/2008 19:11

Merci monsieur pour ce corrigé ! Comme salomé jcroyé m'avoir loupé mais bon sa reste bof pour moi, la moyenne quand même je pensse (fin j'éspère :P)Bonne vacmed

prof.fr 26/06/2008 18:56

Félicitations Salomé ! Heureux que mon corrigé ait éteint tes angoisses !!Bon été !

Salomé 26/06/2008 18:41

Ah bah moi qui pensais m'être totalement loupée là j'suis bien rassurée :D .. Bonnes vacances à vous aussi ; )Salomé

Articles Récents

  • 6e Ivoire 12-13
    Grégoire Bayart ~ Florent Branly ~ Maëva Brasse ~ Camille Delrocq ~ Thomas Deroy ~ Giovanni Fouque ~ Juliette Fourcroy ~ Célia Gavois ~ Laura Hele ~ Héléna Janquin ~ Tessy Kupka ~ Louis Largillet ~ Matthieu Leblanc ~ Éléa Lefebvre ~ Lucas Legrand ~ Adeline...
  • 5e Ivoire 12-13
    Léa Brasselet ~ Steven Brasy ~ Emma Carton ~ Chloé Charles ~ Florian Cornil ~ Dorine Courdent ~ Manon Delmarre ~ Stanislas Hedel ~ Manuela Hilst ~ Lucas Lamirand ~ Élise Lavie ~ Élisa Lavoye ~ Céline Lefebvre ~ Coline Lemaître ~ Ludovic Lescieux ~ Marie...
  • 5e carmin 12-13
    Maxime Bosq ~ Romain Capon ~ Manon Coronado ~ Cassandra Croigny ~ Émilie Da Silva Soares ~ Antoine Dehecq ~ Natacha Delval ~ Nina Dupas ~ Chloé Fournier ~ Agathe Franque ~ Valentin Geeraert ~ Cyril Hecquet ~ Clément Henquez ~ Alexandre Journée ~ Juliette...
  • 3e Verte 12-13
    Océane Agneray ~ Anthony Beaurin ~ Théo Bosq ~ Margaux Chevalier ~ Jules Corbeau ~ Sacha Dewattine ~ Alexandre Dewite ~ Gaëlle Dewite ~ Charlotte Dubois ~ Ciryl Ducarton ~ Caroline Everard ~ Théo Fever ~ Dylan Fournier ~ Pierre Geeraert ~ Élisa Guilbert...
  • 3e Blanche 12-13
    Axel Baron ~ Emma Boulogne ~ Florian Clérentin ~ Allan Decoster ~ Romain Delille ~ Sarah Dulongcourty ~ Sullivan Everaer ~ Maxence Fasquel ~ Angèle Favier ~ Marine Lambert ~ Valentine Lannoye ~ Mathilde Lenglart ~ Valentin Manidren ~ Océane Muylaert ~...
  • ~ Brevet 2012 ~
    QUESTIONS sur le texte I. « Il était une fois... » 1. À quel genre appartient ce récit ? Justifiez votre réponse en donnant au moins trois indices. C’est un conte. Trois indices parmi ceux-ci : - « Il était une fois » (l’histoire est rejetée dans un passé...
  • ~ La 5e Blanche 11-12 en salle 16 ~

Avis aux potaches

Merci de signaler des erreurs (?) dans la catégorie 'Classes'.

Et, bien sûr, je suis preneur si vous avez une des photos de classes qui manquent ici !

~

prof.fr@wanadoo.fr

Catégories